Solutions pour les FICP

Categorie ‘Crédit’

Assurance crédit: une alternative et non une obligation

La souscription à une assurance crédit est –elle une obligation, c’est la une question que bon nombre d’emprunteurs se pose en contractant un prêt quel qu’il soit. Pour les débiteurs, une assurance à l’issue de son prêt est une mensualité de plus à payer. Ce qui pourrait d’ailleurs alourdir le taux de remboursement. Mais il faut tout de même savoir qu’une assurance emprunteur présente des avantages. Bien qu’elle soit une alternative et non une obligation, il est toujours vigilant de s’en tenir à une assurance crédit.

Comment souscrire à une assurance emprunteur

Assurance créditL’assurance emprunteur est un moyen de vous protéger contre les imprévus de la vie. Avec une souscription d’assurance lors de votre prêt, la possibilité d’un problème de surendettement peut être écartée. Non seulement elle est une garantie pour votre créancier, mais avant tout c’est un moyen de vous aider dans les moments difficiles. Mais une souscription à une assurance doit faire l’objet d’une comparaison avant de conclure un contrat, cela dans le but de trouver une assurance aux meilleurs taux. Il est cependant à noter que vous n’êtes pas tenu de souscrire une assurance emprunteur auprès de votre établissement de prêt. C’est une assurance qui est indépendante de votre crédit.

Les différents types d’assurance crédit

Dans le cas d’un emprunt auto et dans un crédit immobilier, l’assurance-crédit est fortement conseillée, cela d’ailleurs dans le but d’éviter une saisie de votre bien. Il existe trois catégories d’assurance emprunteur dont:

–  L’assurance de groupe, qui est une assurance contractée auprès de votre établissement de crédit. C’est généralement une assurance mutuelle qui peut vous faire bénéficier d’un coût réduit.

–  L’assurance personnelle, qui est une assurance contractée auprès d’un établissement d’assurance, autre que celui de votre établissement prêteur. Dans ce cas, l’assurance-crédit est spécifiée et est adaptée aux besoins de l’emprunteur, mais aussi conformes à celui du créancier

–  L’assurance prêt bancaire, qui est une assurance définie selon le type de crédit, à noter qu’il existe une assurance de prêt immobilier, une assurance-crédit auto, une assurance PTZ, une assurance de crédit à la consommation, une assurance de prêt relais et une assurance de prêt pour professionnel.

Bien que l’assurance-crédit ne soit pas obligatoire, elle permet de garantir votre solvabilité et peut vous éviter un fichage au FICP.


Les nouveaux règlements sur les cartes de fidélité: crédit consommation

La carte de fidélité est devenue une alternative chez les consommateurs de crédit à la consommation. La loi Lagarde lancée en Mai 2011 encadre pour limiter la situation de surendettement des emprunteurs, qui abuse parfois de ce type de retrait. De plus, la facilité qu’accorde l’usage de la carte de fidélité peut ouvrir un grand chemin d’abus pour d’autres établissements qui se donne le droit de retirer les mensualités dès que le débiteur est en retard de remboursement.

Les mesures portées à l’encontre de la carte de fidélité

crédit consommationLa fonction première de la carte est de permettre au consommateur de payer au comptant. Et pourtant, devant un accroissement considérable du nombre de surendettement, le gouvernement a ménagé ses efforts pour encadrée l’utilisation d’une carte de fidélité en interdisant un consommateur d’entrer en crédit malgré lui. Il se doit donc de payer directement ses achats par l’utilisation de la carte de fidélité par l’établissement concerné, et ce, après mis en approche par l’envoi de factures, à son domicile.

Une autre mesure présentée par le gouvernement concernant l’utilisation de la carte de fidélité est de rediriger le consommateur un crédit renouvelable ou un prêt classique, qui doit pertinemment être proposé par l’établissement de vente.

Les cartes de fidélités: utilisation incomprise par bon nombre de consommateur

Le fait est que les consommateurs ne sachent pas véritablement ses limites dans l’utilisation des ces cartes de fidélité. En effet, si la loi est devenue si stricte c’est bien parce que les consommateurs ne savent pas entièrement ce que leur utilisation peut engendrer.

Cela est aussi dû une explication mal décrite lors de la souscription, une explication qui pourtant définir toutes les possibilités que représente la carte. Aussi, un cas très fréquent chez l’utilisateur de la carte de fidélité, l’inconscience au moment du payement, autrement celui-ci opte pour un achat à crédit en sachant qu’il dispose une carte en sa possession. Et pourtant, les limites de disposition sont tout autant semblables que si l’emprunteur payait au comptant sans la carte.


En quoi consiste le moratoire pour les crédits?

Durant votre contrat de prêt, il peut arriver que vous soyez soumis à un problème financier passager, vous amenant dans une incapacité à rembourser vos prêts dans le délai prévu. Si vos difficultés financières résultent d’un accident de la vie telle qu’un divorce, une perte d’emploi ou un décès, vous pouvez toujours solliciter une demande de moratoire. Pour vous élucider sur cette demande, les quelques points suivants sont à ne pas négliger.

Comment se passe une demande de moratoire en crédit?

moratoire pour les créditsUn moratoire en crédit est un délai de grâce pour le remboursement de votre prêt. Suite à un imprévu vous conduisant à une incapacité à rembourser vos prêts, vous pouvez en faire la demande auprès de la juge d’instance. Ce délai de grâce est régi par l’article L.313-12du Code de la Consommation. Seul donc le juge d’instance peut accorder un moratoire et qui déterminera par la suite, les modalités de paiement des sommes qui ont fait l’objet d’une suspension de délai. Généralement, un moratoire ne doit pas excéder un délai de 2 ans. Par ailleurs, si vous avez sollicité un délai de grâce pour le remboursement de votre prêt, il faut tenir en compte que vous serez fiché à la Banque de France durant les 2 ans. Il faut aussi souligner, qu’un moratoire inclut que les intérêts rapportés sur les mensualités durant cette période de suspension seront exclus et que vous ne serez tenu que de payer le capital.

Comment obtenir un moratoire?

Un moratoire n’est attribué que dans des cas exceptionnels. Pour bénéficier d’un délai de grâce dans le remboursement des prêts, il faut notamment effectuer une demande de suspension des échéances auprès du tribunal d’instance, dans le cadre de l’application de l’article L.313-12 du Code de la Consommation. Cependant, vous devez justifier votre requête selon laquelle vous êtes dans l’incapacité temporaire d’effectuer vos remboursements et de ce fait, attester une baisse de revenus. En outre, si vous avez déposé un dossier de surendettement à la commission de surendettement, un moratoire peut figurer parmi les mesures qu’ils prendront face à votre situation.


Comment calculer votre capacité mensuelle de remboursement d’un prêt?

Avant de vous engager dans un prêt, il est capital de faire le calcul de la somme réelle que vous avez en mesure de payer chaque mois pour votre crédit. La capacité de remboursement se définit comme la capacité d’emprunt ou d’endettement, le revenu maximal qu’un particulier est apte à rembourser mensuellement pour son crédit, une fois que ses frais et les dépenses habituelles de son ménage sont conclus. Le taux est estimé en fonction des capitaux net de la personne, et calculé en pourcentage. Dans le cas général, cela ne peut pas dépasser à 33% ou au tiers des revenus.

Pourquoi faut-il calculer votre capacité de remboursement?

rachat creditLe calcul de sa capacité de remboursement est important par deux raisons:

-Afin de déterminer au mieux son projet: vous pourrez également réaliser le choix entre les propositions pour savoir celles qui regagnent dans votre revenu ;

–          Pour déposer un dossier solide et praticable à votre banquier: sachez que ce dernier examinera de toute façon votre capacité d’emprunt, et le fait de présenter une réclamation de crédit dans vos portefeuilles devrait simplifier son acceptation.

Comment estimer votre capacité d’emprunt?

De prime abord, vous devez considérer quelques éléments importants afin de pouvoir estimer votre capacité mensuelle de remboursement de prêt. Faites démontrer vos salaires mensuels et celui de votre conjoint si vous empruntez à deux ainsi que d’autres revenus financiers éventuels comme la pension, la retraite, la rente les loyers quand vous êtes à la possession d’un logement et les allocations familiales. Évaluez ainsi vos dépenses tous les mois dont les charges du foyer, loyer, éventuelles pensions alimentaires et autres crédits en cours. À partir du moment où ces informations sont retenues, n’hésitez pas à faire une simulation pour estimer votre capacité de remboursement. Le produit va certainement vous aider à découvrir la somme que vous pouvez vous permettre de décaisser mensuellement pou votre prêt selon son délai.